Phèdre : « Quand mon amour
 serait sans crime,
En serait-il moins sans espoir ? »
Hippolyte et Aricie, acte I, scène 8 {Rameau}
photo : Laurent Lagarde, Ville de Limoges, 2013, La Voix humaine, Opéra Théâtre de Limoges

 

Opéra de Rennes

Opéra de Rennes

L'Opéra de Rennes, ancien Théâtre de la Ville dessiné par Charles Millardet, inauguré le 29 février 1836, propose une vingtaine de soirées lyriques ouvertes sur quatre siècles de répertoire, de Monteverdi à la création contemporaine. Des concerts lyriques et de musiques du monde aux univers variés sont également proposés chaque saison. L'Opéra de Rennes porte aussi son action culturelle hors les murs à travers l’organisation de tournées à rayonnement régional et de concerts de découverte délocalisés dans les quartiers et communes environnantes. La réponse du public (avec un taux de fréquentation de 99,5 % pour les ouvrages lyriques) montre bien que l’opéra, à Rennes, reste ce qu’il a toujours été : un art populaire, grâce à une politique tarifaire très modérée, grâce à des formules telles que les concerts « Révisez vos classiques » à 4€ qui permettent à de nouveaux spectateurs de découvrir l’art lyrique de manière détendue et conviviale, grâce enfin à une action toujours très soutenue en direction des jeunes publics, touchant chaque année plus de 5 000 enfants.


Adresse

Opéra de Rennes
Place de la Mairie CS 63126
35031 Rennes Cedex

Téléphone

02 23 62 28 00 (administration)
02 23 62 28 00 (communication)

Informations générales

  • STATUT JURIDIQUE :

    Création d’une régie municipale en 1967

  • DIRECTION :

    Directeur : Matthieu Rietzler
    Administratrice : Claire Pommier

  • BUDGET :
  • < 5 M€
  • EMPLOIS (TEMPS PLEIN) :
  • < 100
  • MOYENS ARTISTIQUES :

    Convention avec l’Orchestre de Bretagne
    Chœur semi permanent

  • MOYENS TECHNIQUES :

    Atelier de costumes/habillement : 1 responsable
    Atelier-décors : 1 responsable

Informations techniques

  • JAUGE :
  • 642 places

Éclairage historique

  • INAUGURATION :
  • 1836
  • ARCHITECTE :
  • Charles Millardet